Accueil du site > Informations > Autres informations > Que savons-nous sur le bruit ?

Que savons-nous sur le bruit ?

lundi 21 février 2005, par Dominique Bernachy

On appelle bruit toute sensation auditive (perçue par l’oreille) désagréable et gênante. Qui n’a pas été importuné ou excédé par cette nuisance sonore ? De nos jours, nous devons vivre et subir le bruit dans les villes et même dans nos villages ; il est partout et agit sur notre santé, il peut altérer notre audition. Il faut savoir que chaque personne dispose d’un « capital auditif » qui peut s’épuiser plus rapidement si on s’expose trop souvent ou trop longtemps au bruit.

Quelques exemples de niveaux sonores :

20 dB Chambre à coucher

50 dB Bureau occupé avec équipements

60 dB Conversation animée

80 dB Concert classique

100 dB Baladeur avec casque

110 dB Ambulance à 5m

130 dB Seuil de la douleur

Dans la hiérarchie des bruits gênants, les nuisances sonores générées par les deux roues à moteur sont le premier motif de plainte et constituent un phénomène portant atteinte à la tranquillité d’un nombre toujours croissant de personnes.

Il est à noter qu’à 17 ans, 11 % des adolescents ont perdu 20 dB ou plus de leur capacité auditive.

Attention bruits dangereux

Les participants à des événements musicaux sont souvent confrontés à des volumes sonores présentant des risques potentiels pour l’ouie. Ainsi, lors d’un concert de Johnny Halliday en 2003 (qui avait obtenu une dérogation), la charge sonore moyenne atteignait 100 dB. De tels niveaux ne sont acceptables que pendant une période limitée. En effet, la tolérance de l’oreille diminue très rapidement à mesure qu’augmente le volume sonore.

L’oreille se protège naturellement (mais dans une certaine mesure seulement) contre les bruits puissants en bloquant la chaîne des osselets de l’oreille interne réduisant ainsi sa sensibilité. Cette adaptation se fait en quelques centièmes de seconde mais dans le cas d’un bruit de choc ou d’une explosion (tir au fusil ou pétards du 14 juillet) l’oreille n’aura pas le temps de réagir ce qui explique que ce type de bruit soit encore plus destructeur même si le niveau atteint est modéré.

Il est aussi possible que des bruits anodins tels que tronçonneuse, tondeuse, perceuse et outils en tout genre puissent également générer une gêne voire une altération auditive. Pensez à protéger vos oreilles, c’est le meilleur moyen pour ne pas se couper du monde.

Dominique BERNACHY