Accueil du site > Informations > Autres informations > Faut-il nourrir les oiseaux en hiver ?

Faut-il nourrir les oiseaux en hiver ?

dimanche 27 février 2005, par G.B.

Les oiseaux ont de plus en plus de mal à subvenir à leurs besoins lors des grands froids : en cause l’uniformisation des plantations (offrant peu d’arbustes à baies, base de la nourriture des oiseaux) et la diminution de leurs abris naturels (trous dans les murs, granges non habitées, haies, tas de branches, ...). Il est donc nécessaire de les nourrir pendant cette période difficile qu’est l’hiver.

Pour aider au mieux nos amis oiseaux ( et par là même les admirer en douce lorsqu’ils viendront se sustenter) il convient de suivre ces quelques conseils :

1-Nettoyer régulièrement la mangeoire  : le faire une bonne fois en début et fin de saison avec de l’eau chaude savonneuse (bien rincer). Ensuite, vérifier sa propreté pour éviter l’accumulation de déjections et de restes d’aliments qui pourraient communiquer des maladies aux oiseaux.

2-Installer la mangeoire à 1m50 du sol dans un endroit abrité des pluies, des vents dominants et si possible ensoleillé. La mangeoire doit être dégagée de grands arbres ou de bâtiments afin d’éviter quelques rencontres inappropriées.

3-Remplir la mangeoire à une heure régulière, de préférence le plus tôt possible en matinée et en fin d’après-midi si un second remplissage est nécessaire (les gourmands sont nombreux certaines journées !). Ne pas oublier de répartir de la nourriture au sol, certains passereaux préférant le plancher des vaches !

4-Le nourrissage doit se faire exclusivement lors de périodes prolongées de gel ou de neige afin de ne pas trop assister les oiseaux qui sont à même de trouver leur pitance dans des conditions météo normales. En cas de radoucissement (température supérieure à + 10 °C) cesser les apports. En cas de froid, recommencez le nourrissage et n’ayez pas peur : nos amis connaissent les « bonnes adresses » et reviendront très vite en cas de coup dur.

5-Et la boisson ? Les oiseaux ont un besoin hydrique important en cette saison : la nourriture hivernale, riche en lipides notamment, contient très peu d’eau. Il faut alors installer des récipients peu profonds (type assiettes à pot de fleur) et les remplir d’eau tiède. Renouveler le remplissage régulièrement. Si le récipient est un peu profond, mettre un caillou au milieu pour que les oiseaux puissent poser leurs pieds (pardon, leurs pattes !). Et surtout, n’ajouter jamais d’alcool, de sel et bien entendu jamais d’antigel dans l’eau !

Si vous voulez les aider de manière plus durable, renseignez-vous sur les arbustes qui leur sont les plus utiles (certains pépiniéristes préconisent des haies fleuries, des haies à oiseaux, ...), installez un compost ouvert qui fera leur régal en vers de terre, laissez quelques herbes folles dans un coin du jardin, elles constitueront des réserves de graines pour l’hiver et, surtout, ayez la main légère sur les produits de traitement qui déciment une bonne partie des insectes, base de leur alimentation.