Accueil du site > Informations > Conseils > Bien préparer son voyage

Bien préparer son voyage

lundi 9 août 2004, par Mairie de Pluvault

Bien préparer son voyage, c’est déjà se donner toutes les chances d’arriver "entier" et en forme. En effet, les embûches ne manquent pas : fatigue, bouchons, stress, panne, mauvaises conditions climatiques, .... Aussi, suivez nos conseils et vous serez épargné !

Avant le départ :
- Vérifiez l’état du véhicule : les pneus (usure et gonflage) - y compris la roue de secours, l’éclairage (nettoyer les phares dont l’efficacité peut être réduite de 30 %), les niveaux (d’huile, de lave-glace, de liquide de frein et de refroidissement), la batterie, les essuie-glace, les freins, la direction, ... . Nettoyez les vitres (intérieur et extérieur) ;
- Préparez la trousse de secours (clé de roue, cric, trousse à pharmacie, lampe de poche, câbles de démarrage, serviettes de bain et lunettes de soleil pour se protéger dans la voiture) et aménagez-lui un endroit accessible lors du chargement de la voiture ;
- Préparez votre route : repérez l’itinéraire (par le Minitel ou Internet) et prévoyez la route normale et un itinéraire "de repli". Prenez les cartes routières des contrées traversées et mettez-les avec la trousse de secours. Si votre heure d’arrivée est fixée, prévoyez une bonne marge.

Conditions de circulation
- 3615 Route
- www.bison-fute.equipement.gouv.fr
- www.equipement.gouv.fr
- 08 26 02 20 22
- 3615 Autoroute
- www.autoroutes.fr

Renseignez-vous aussi sur les conditions météo ;
- 3615 Météo
- www.meteo.fr
- 08 92 68 02 +n° département

Préparez le voyage : si la canicule est prévue, partez tôt le matin plutôt que tard le soir (la chaleur de la journée est re-dissipée par le bitume) pour éviter les heures les plus chaudes. Prévoyez d’emmener de l’eau, fraîche et non glacée, et des arrêts, si possible loin de la circulation (ou sur des aires d’autoroute bien ombragées que vous avez eu le soin de repérer les années antérieures). Si vous possédez une "clim", ne la régler que 5 à 6 °C en dessous de la température extérieure vous évitera bien des maux ;

Chargez les bagages : le chargement ne doit pas se faire à la dernière minute, on risque de s’énerver, de devoir abandonner quelques effets faute de place, d’oublier l’essentiel, ... Il faut également penser à répartir le poids des objets, les objets les plus lourds devant être placés dans le coffre, au niveau le plus bas, afin de ne pas déplacer le centre de gravité du véhicule ce qui pourrait le déséquilibrer. Par ailleurs, il ne faut entreposer aucun objet sur la plage arrière car, en cas de freinage brusque, ceux-ci peuvent se transformer en projectiles et blesser gravement les occupants du véhicule.

C’est parti !

Vous avez pris soin de partir reposé : il est inconcevable de partir après une journée de travail quand on sait qu’un accident sur 4 est dû à la fatigue ou à un endormissement au volant et que la fatigue peut multiplier par 2 le temps de réaction ;

Prenez un petit déjeuner léger mais énergétique (sans alcool ni médicament) ;

Préparez des occupations pour les enfants ;

Respectez le code de la route et les limitations de vitesse (ce serait trop bête de se faire immobiliser le véhicule, non ?) ;

Ecoutez les radios d’informations (107.7 FM sur autoroute) qui vous renseignent sur l’état des routes, les bouchons, les déviations en place afin de suivre leurs conseils ;

Evitez de conduire plus de 8 heures en tout et arrêtez-vous environ toutes les 2 heures : cela permet de se dégourdir les jambes, de faire courir enfants et animaux, de parer aux besoins naturels, ... et de reprendre la route serein ;

Sachez reconnaître les signes avant-coureurs de fatigue ou de somnolence (de 2 à 5 heures et de 13 et 16 heures sont les plages horaires où la vigilance est la plus mise à mal) :

Si vous êtes en retard, n’essayez pas de rattraper le temps perdu au risque de provoquer un accident : indiquez par téléphone, compte tenu du retard, l’heure probable de votre arrivée.

Dernier petit conseil :

Si vous avez l’habitude de partir toujours vers les mêmes destinations ou toujours pour les mêmes activités, notez dans un petit carnet tout ce que vous emmenez (du nombre de paires de chaussettes au tire-bouchon en passant par les aspirines). Au cours de votre séjour, ajoutez-y ce que vous avez oublié. En fin de séjour, rayez ce qu’il y avait en trop... Votre liste est faite pour l’année prochaine !