Accueil du site > Informations > Conseils > Un chien parle aux enfants

Un chien parle aux enfants

lundi 9 août 2004, par G.B.

1)Ne viens pas près de moi sans demander l’autorisation de mon maître.

Si le maître accepte que tu t’approches de moi, ne me touches pas. Montres le dos de ta main fermée. Parles-moi doucement et calmement.

Si j’ai l’air intéressé, tu peux me caresser derrière la tête et sur le dos en me parlant doucement.

2)Ne me touche pas quand je suis attaché (par exemple devant un magasin).

Ne t’approches pas de moi car, me sentant attaché, je peux avoir des réactions brusques et imprévisibles et te mordre. Mais tu peux me parler d’une voix douce en restant à distance.

3)Ne me touche pas si je me suis réfugié sous un meuble.

Je peux être fâché, si tu me déranges, et, me sentant agressé, te mordre pour me défendre. Si tu tiens à ce que je sorte de là, appelle-moi avec une friandise. Peut-être accepterai-je de venir.

4)Aucun chien ne ressemble à un autre !

Tu peux connaître un labrador doré très gentil mais tous peuvent ne pas être de si bonne composition. Il faut apprendre à le connaître avant de l’approcher.

5) Ne t’approches pas de moi en courant.

Que risque-t-il d’arriver ? Si tu le dépasses en courant, le chien, qui aime courir derrière ce qui fuit, peut s’élancer vers toi et te mordre ou s’enfuir.

6) Ne m’excite pas par des cris violents et des gestes désordonnés.

Nous les chiens, nous avons l’ouïe beaucoup plus développée que l’homme et les cris nous font mal aux oreilles. Aussi, je peux sauter sur toi pour te faire taire parce que ça me fait mal.

Quand je suis derrière une grille ou une clôture, j’aime courir et aboyer. Ne t’arrêtes pas devant moi en faisant du bruit ou de grands gestes. Je vais m’énerver sur ce personnage qui menace mon territoire et risque de finir par détester les enfants qui m’indisposent.

7) Ne me réveille jamais brusquement quand je dors

Si l’on m’arrache brusquement de mon sommeil et que je vois quelque chose près de moi, instinctivement je me crois menacé car je n’ai pas eu le temps de me réajuster à la vie domestique, et je risque de mordre.

8) Ne me regarde pas droit dans les yeux.

Me regarder dans les yeux, c’est me narguer , me provoquer. Je vais alors vouloir me mesurer à celui qui me provoque et alors c’est la bagarre, la lutte pour le pouvoir.

9) Ne me dérange pas quand je mange.

Le contenu de ma gamelle m’appartient. Je vais vouloir le défendre par les moyens que j’ai : japper, intimider ou mordre.

10) Quelques conseils.

Si un chien te mord, il ne faut pas bouger. Tirer aggraverait les dégâts. Il faut dominer sa douleur et sa peur, ne pas la montrer au chien, ne pas crier (ça l’exciterait encore davantage). Essayer de lui parler d’une voix grave afin de le calmer.

Quand on joue avec un chien, (corde, bâton, ...), chacun tire de son côté. Ses dents s’approchent de la main pour mieux saisir l’objet, il arrive qu’il avance trop et peut attraper les doigts. Il faut lâcher l’objet.

Ne jamais rester seul avec un chien seul, aussi gentil soit-il. Tu peux ne pas comprendre quand le chien en a marre de jouer et l’indisposer. Il se défendra alors comme il peut : grogner, japper puis mordre..

Ne tire jamais sur la queue du chien, évitez de marcher dessus car elle est très sensible et la réaction peut être brutale !

Si, lors d’une promenade, ton chien tenu en laisse est attaqué par un autre, ne t’en mêles pas. Il faut lâcher la laisse et s’écarter puis appeler son chien.

Si tu te trouves devant un chien qui grogne et que tu te sauves, le chien peut te poursuivre, te renverser ou te mordre. Deviens comme une statue. Ne bouges pas. Ne cries pas. Le chien va se désintéresser. Tu peux essayer de reculer lentement. Si le chien réagit, ne bouges plus. Il ne faut jamais s’enfuir en courant devant un chien, même en vélo (le chien court plus vite). Un chien court naturellement derrière un enfant qui court. C’est parfois pour jouer. Mais courir excite le chien. Grimper sur une chaise ne sert à rien.

GB